• Histoire en trois dimensions

    ombre

     

    Qui n'a jamais été surpris par une ombre surgissant au détour d'un sentier au moment où l'on s'y attend le moins? Vous savez, le genre déchiqueté, agressif, angoissant... Un puits sombre aux contours tortueux, aux angles si improbables qu'on se demande quelle position ont bien pu prendre les rayons du soleil pour donner un tel résultat.

    Et si en réalité, l'image au sol se mettait à vivre en trois dimensions, hypothécant sa planéité pour se creuser un volume au sein de la terre? Elle deviendrait tout à tour refuge ou piège, selon l'humeur du jour. Le malheureux qui y glisserait un orteil n'en reviendrait pas, ou alors, délesté de la portion de lui-même qui aurait goûté de cette ombre creuse.

    Mais si au contraire, elle devenait montagne, arborant sa convexité comme un bouclier, nous embrasserait-elle de sa fraîcheur pour nous abriter de la canicule, ou nous phagocyterait-elle pour grossir encore?

    Mon ombre à moi est très sage, posée bien à plat sur le sol devant moi, sans déborder d'un poil. Elle a appris à se tenir dans le vaste monde, et je la remercie parfois en la laissant filer un peu le soir, quand le soleil va se coucher. Elle s'étire alors longuement et je la sens heureuse, prête à se fondre dans l'oubli rassurant de l'obscurité...

     

    Photo: St Michel, Efelo dream factory


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :